Comment lutter contre le relâchement de la peau?

18/09/2020 | | CHIRURGIE ESTHETIQUE

Avec les années qui passent, la peau à tendance à se relâcher sur les seins, les bras, le fessier ou les cuisses.

En effet, il est fréquent qu’une femme opte pour un acte de  médecine ou de chirurgie esthétique afin de traiter le relâchement cutané, retrouver un corps plus ferme et se sentir mieux dans sa peau.

Qu’est-ce que le relâchement cutané du corps?

Le relâchement cutané, consiste en une distension causée par une perte d’élasticité liée à l’âge responsable du ralentissement du  renouvellement des cellules et affaiblir les fibroblastes.

En pratique, le relâchement est en premier musculaire et ensuite cutané qui entraîne un excès de peau et un affaissement.

Dès l’âge de 30 ans, trentaine, les premières rides d’expression, notamment sur le coin des yeux ou le front commencent à apparaitre.

A 50 ans, ce phénomène s’aggrave pour donner lieu à un relâchement cutané plus important sur les bras,

Le bas-ventre,

La poitrine,

Le fessier,

L’intérieur des cuisses.

Afin de redonner de la fermeté à une peau relâchée, il est possible de faire le choix entre les actes de la médecine et la chirurgie esthétique.

Comment y remédier au relâchement cutané du corps?

En réalité, les crèmes raffermissantes du corps sont souvent insuffisantes pour lutter contre les effets du temps sur le corps. C’est pourquoi, certains sujets choisissent la voie de la médecine ou la chirurgie esthétique pour agir sur de légers relâchements cutanés du visage, les seins et la silhouette via des actes non invasifs qui donnent des résultats esthétiques remarquables.

Face à une peau est très relâchée, seule la chirurgie esthétique est indiquée pour éliminer le tissu cutané en excès et le retendre.

Quelles autres solutions pour lutter contre la peau relâchée?

En réalité, il n’existe pas de technique miraculeuse pour lutter contre le relâchement de peau dont les effets varient selon l’âge et le degré de relâchement de peau qui ne doit pas être trop avancé. C’est pourquoi, il faut opter pour la prévention contre la dégradation de peau ainsi que la conservation du capital d’élasticité.

Eviter l’accélération de la vieillisse cutanée.

Il est conseillé, de limiter l’exposition solaire et les UV,

Les agents irritants, l’oxydation, la glycation et en particulier l’excès de sucres dans les aliments,

Les toxiques comme les médicaments, l’alcool ou le tabac.

Ne pas manquer de nutriments essentiels.

Il est important de veiller à manger tous les nutriments indispensables au corps, à savoir, les  vitamines, les minéraux, les acides gras et les aminés essentiels.

Conserver son terrain hormonal.

Un bon terrain hormonal, assure la bonne fabrication des constituants de peau et favorise également la production de sébum et l’hydratation cutanée.

Ceci est plus remarquable chez une femme suite à une ménopause où les oestrogènes qui s’effondrent de façon brutale.

Exercer un sport modéré.

A tout âge, l’exercice d’une activité physique est toujours salutaire par l’amélioration du terrain hormonal par la production d’hormones et en particulier l’hormone de croissance, la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus.

Il permet également, de stimuler les défenses antioxydantes ainsi que l’immunité.

 

 

 


error: Content is protected !!