Rendons grâce à la graisse

12/03/2015 | | CHIRURGIE ESTHETIQUE

Durant des décennies, la guerre à la graisse fut sans relâche dans le domaine de la chirurgie esthétique et la liposuccion s’est naturellement imposée comme étant la méthode la plus efficace et la plus radicale en la matière.

injection-graisse-lipofilling

Si, après moult ratages et complications, la liposuccion a acquis ses lettres de noblesse avec la technique dite « d’auto-aspiration par voie canulaire » des chirurgiens italiens Arpad et Fisher en 1974, celle-ci a été perfectionnée par les Français Illouz et Fournier.

La technique a ensuite poursuivi son évolution et 1985 a été l’année d’un tournant décisif puisque les chirurgiens Klein et Illis y ont apporté une modification notable en introduisant la sous-infiltration d’une grande quantité de fluide composé d’un sérum qui contient un anesthésiant local, la lidocaïne, et un vasoconstricteur, l’épinéphrine.

Outre que la solution facilite l’élimination de la masse graisseuse, autorisant de très petites incisions de l’ordre de 4 mm et l’emploi de très fines canules, ses deux composés permettent, respectivement, l’engourdissement de la zone à traiter et la réduction des saignements, réduisant par là même les ecchymoses et les œdèmes conséquents à la chirurgie.

Les risques ont ainsi pu être réduits à leur minimum, les pertes de sang sont devenues négligeables et ne nécessitent plus de transfusions comme par le passé, la récupération est rapide et les résultats sont immédiats, définitifs et naturels.

Mais les progrès ne se sont pas limités à la seule liposuccion car, en effet, le Dr Illouz a publié une expérience parallèle en 1983, celle du transfert de graisse, perfectionnée, quant à elle, par le Dr Coleman en 1991, qui a posé les bases d’une technique fiable et reproductible, le lipofilling, pour donner du volume au niveau des zones creuses du visage en premier lieu, lui restaurant son ovale.

C’est depuis lors que les cellules graisseuses ou adipocytes sont passées du statut de déchets dont on est heureux de se débarrasser à celui de greffe recherchée pour un résultat naturel et fiable lors de la restauration ou la création des volumes sur l’ensemble du corps.

 

collecteur-de-graisseLe lipofilling est aujourd’hui une intervention pratiquée tant pour redonner du volume à un visage qui a subi les effets de l’âge, que pour augmenter ou repulper une poitrine chez une femme, que pour sculpter des pectoraux, donner un torse en V ou des mollets galbés chez un homme.lipofilling

La graisse est devenue le sésame du juste équilibre entre les creux et les pleins sur l’ensemble des silhouettes féminines et masculines, à condition qu’elle soit prélevée et réinjectée chez la même personne. On parle alors de graisse autologue.

Celle-ci est recueillie par liposuccion grâce à de fines canules à bout arrondi en mousse reliées à un circuit fermé de pression négative, débarrassée des impuretés (sang et huile) par centrifugation, puis réinjectée suivant les souhaits du patient.

Ainsi, il est possible aujourd’hui de retirer la graisse qui donne des formes disgracieuses à certaines parties du corps, ventre, fesses, hanches, culotte de cheval, poignées d’amour, etc., et de la réinjecter là où le manque de volume est gênant, seins, fesses, torse, etc.

A noter que, de plus, les adipocytes comptent parmi eux des cellules-souches, le nec plus ultra des cellules graisseuses, qui sécrètent des hormones et des facteurs de croissance, améliorant la qualité de la peau. Que du bonheur !

Les commentaires sont fermés.


error: Content is protected !!