Les gestes postopératoires pour une augmentation mammaire en tunisie ?

30/06/2016 | | chirurgie mammaire

Les soins post opératoires après une augmentation mammaire en tunisie et les gestes à faire pour prévenir les complications sont nombreux et nos chirurgiens :
Les suites opératoires d’une augmentation mammaire en tunisie ou de la mise en place d’un implant mammaire dans le sein sont différentes suivant la technique utilisée. D’abord, il y’l’insertion, on peut passer par voie accélère c’est-à-dire sous le bras. Soit par une voie périaréolère sous l’aréole. Soit par voie sous mammaire dans l’océan sous mammaire.

En quoi consistent les suites postopératoires pour une augmentation mammaire en tunisie ?

augmentation mammaire en tunisieLa douleur postopératoire est un peu différente suivant qu’on est passé par l’une où l’autre de ces voies d’abord parce que sous les bras ça fait plus mal que lorsqu’on passe sous l’aréole ou l’océan mammaire. D’autre part, suivant les cas on à besoin d’être devant ou derrière le muscle pour corriger le manque de volume. Et bien lorsqu’on passe derrière le muscle.
Lorsque l’on passe devant, on position réthropectorale , c’est toujours un peu plus douloureux les 48 heures qui suivent l’opération. L’intervention dure une heure sous une esthésie générale et la patiente peut sortir soit le jour même si elle est accompagnée et que quelqu’un passe la première nuit avec elle, soit elle sortira le lendemain.

Les soins postopératoires sont simples :

C’est tout simplement nettoyer la cicatrice avec un antiseptique et porter un soutien gorge qu’on peut l’obtenir de pharmacie qui permet d’avoir une bonne immobilisation du sein. En général, la patiente revient voir son chirurgien pour l’ablation de fil, que se soit fil non résorbable ou résorbable. Ce qui permet de contrôler la cicatrice et c’est là que commenceront les gestes post opératoires à effectuer par la patiente elle-même sur le sein pour éviter le phénomène de la coque, c’est-à-dire le durcissement du sein qui peut arriver dans 1 ou 2 % des cas. Ce manœuvre de mobilisation de l’implant dans la loge.
Au début du mois le chirurgien effectue le premier contrôle pour vérifier que cela s’assoupie et au bout de deux à trois mois, on vérifie le bon positionnement de la prothèse, ce qui implique que le sein reprend sa forme définitive.

Les commentaires sont fermés.


error: Content is protected !!